Rechercher

Anecdote sur Al Junayd : Les degrés de la compréhension..




Abû'l Qâsim al-Junayd : Le meilleur disciple



Le sheikh Junayd avait un disciple qu'il préférait à tous les autres, ce qui incita la jalousie des autres disciples; le sheikh - connaissant les cœurs - s'en rendit compte.


'' Il vous est supérieur en courtoisie et en intelligence, leur dit-il. Livrons-nous donc à une expérience, afin que vous aussi le compreniez.''


Junayd ordonna alors qu'on lui apporte vingt oiseaux, et dit à ses disciples : '' Que chacun de vous prenne un ois.eau, qu'il l'emporte dans un endroit où personne ne le voie, qu'il le tue, puis qu'il le rapporte.''


Tous les disciples s'en allèrent, tuèrent les oiseaux et les rapportèrent - tous, sauf ce disciple favori; lui rapporta son oiseau vivant.


'' Pourquoi ne l'as-tu pas tué? '' demanda Junayd.


'' Parce que le maître a dit que ce devait être fait dans un lieu où personne ne pouvait vous voir, répondit le disciple. Or, partout où je suis allé, Dieu voyait.


'' Voyez-vous le degré de sa compréhension ?'' s'écria Junayd.


''Comparez-le avec celui des autres.''


Les disciples demandèrent pardon à Dieu.


Farid ud Din 'Âttar



Anthologie du soufisme, par Eva de Vitray-Meyerovitch, p.211 - Cet extrait fut tiré de l'ouvrage Le Mémorial des Saints de Farid ud Din 'Attar.



Sur Farid ud-Din 'Attar



Attar Farid ud-Dîn, est l'un de plus célèbres poètes et mystiques soufis de la Perse. Né vers 1140, il est mort vers 1230 à Nichapur, dans sa quatre-vingt-dixième année.


Le nom Attar est en fait un surnom. Il désigne celui qui fait le commerce des parfums. En effet, c'était la profession de son père et le poète en hérita. C'est dans sa boutique d'apothicaire qu'il composa la plupart de ses œuvres. Il voyagea beaucoup cependant, et rencontra plusieurs grands mystiques tels que Nedjm Ud-Dîn Kubra et le grand poète mystique de la Perse Djallal Edine Rûmi alors que celui ci n'était qu'un enfant. Plus tard Rûmi dira de lui : "il fut âme du mysticisme et je ne fais que suivre sa trace… ".


Farid ud-Dîn Attar, est l'auteur d'une importante œuvre en prose. Ses biographes lui attribuent entre 100.000 et 200.000 vers. Chantant les thèmes variés de la voie soufie à travers une tapisserie de récits, menés souvent avec la prolixité orientale et culminant toujours dans la nostalgie de l'appel, dans la concision de l'instant : l'instant sacré de la rencontre avec le divin. Il est aussi l’auteur du Livre divin et de La Conférence (ou Le Cantique) des oiseaux.


Pour en savoir plus sur Junayd, n'hésitez pas à suivre le lien ci-dessous :

https://journalsoufi.com/soufisme-accueil/lectures/articles-soufisme/403-junayd



#ConnaissanceRaisonSavoir #Sagesse #Junayd #EvadeVitrayMeyerovitch #FaridudDinAttar