Rechercher

Ibn Arabi : Sur le verset Coran 60, 55 - Il y a-t-il d'autre récompense pour le bien que le bien ?




Prie pour le bien de celui qui a été injuste envers toi, car celui-ci t'a préparé du bien pour ta vie future : si tu pouvais voir ce qu'il en est réellement, tu te rendrais compte que l'injuste t'a fait vraiment du bien pour la vie future. Alors, la récompense du bienfait ne doit être que le bienfait.


Y a-t-il d'autre récompense pour le bien, que le bien ? ​

Coran 55, 60


(Prie donc pour le bien de celui qui t'a réservé un bien) ; du reste, le bienfait dans la vie future est permanent. Ne perds pas de vue cet aspect des choses, et ne sois pas trompé par le fait des dommages qui te résultent ici-bas par l'injustice dont tu es l'objet : il faut considérer cet inconvénient comme le médicament désagréable que doit absorber le malade parce que celui-ci sait quelle utilité il en tirera finalement. L'injuste joue un rôle équivalent : prie donc pour qu'il ait tout bien !



Source : Ibn Arabi, Conseil à un ami (Wasiyat), Traduit de l'arabe et annoté par Michel Valsan in : Études traditionnelles. Paris, Éditions Traditionnelles, 1968

#Coran #IbnArabi #TafsirExegese #Lebienetlemal #Extrait