LOGO (2).jpg

[Vidéo] Emission Specimen : Je ne suis pas raciste mais..

SPECIMEN explore la fabrication des stéréotypes et l’engrenage de la discrimination.


Suivant la démarche qui a fait son succès, le magazine Specimen a fait appel à des témoignages, des expériences filmées sur le vif et des éclairages scientifiques pour essayer de comprendre d’où viennent et à quoi servent les préjugés.


L’apprentissage des stéréotypes débute très tôt : on verra comment, à moins d’un an, des bébés sont déjà capables de catégoriser des animaux en peluche, en marquant leur préférence pour celui qui partage leurs goûts (en l’occurrence le chocolat) et en manifestant de l’hostilité pour celui qui est différent (parce qu’il aime les haricots verts).


Comme le démontre une autre expérience scientifique reproduite par l’équipe de Specimen, les enfants développent en grandissant une très forte identité de groupe. Lorsqu’on leur présente des dessins de personnages à la peau noire et blanche, ils valorisent systématiquement ceux de leur propre race. Un chercheur italien a lui aussi établi scientifiquement que des «spécimens» européens n’éprouvent pas d’empathie spontanée en voyant souffrir des Africains. Et vice versa.


S’il est habilement stimulé, ce réflexe « tribal » peut conduire à des attitudes clairement discriminatoires. Une expérience menée dans une classe le démontre : il suffit de monter en épingle une petite différence pour créer artificiellement deux groupes d’élèves qui, très rapidement, se mettent à se discriminer l’un l’autre.


Cliquez ICI pour voir la vidéo de l'expérience


Pour faire un point théorique sur les notions de stéréotypes et préjugés, n'hésitez par à consulter notre billet Catégorisation - Stéréotypes - Préjugés

Source de l'image : Google image