LOGO (2).jpg

Mystikal Dem Dikk : Sur l'Essence de l'Homme


Dernièrement je ne sais plus pour quelle raison j'ai commencé à réfléchir à ce que pourrait être l'essence de l'Homme (s'il en a une). Le cœur (sa morale)? La raison? Un peu des deux? Autre chose? Quel est l'élément fondamental qui fait que l'Homme est Homme et pas un simple animal par exemple? Ou encore qu'est ce qui défini l'Homme et le différencie du "reste"?


Suite à cette réflexion est né le texte ci-dessous.


J'aimerai aussi connaître votre avis sur la question : D'après vous, d'après toi, quelle est l'Essence de l'Homme?


Quelques définitions pour s'assurer qu'on part des même définitions :

- Homme : par ce terme je regroupe l'homme ET la femme. Il s'agit donc de l'Homme dans le sens d'être humain.

- Essence : Selon le Larousse, l'essence est la "Nature propre à une chose, à un être, ce qui les constitue fondamentalement". "L'essence" d'une chose c'est donc ce qui fait que cette chose est ce qu'elle est. L'essentiel s'oppose donc au superflu, à l'accidentel, à l'inutile ou encore au secondaire, au contingent, à l'accessoire [...]


Alors, d'après toi quelle est l'Essence de l'Homme? Bonne lecture, puis, à vos claviers !!


L'Essence de l'Homme

Un soir, un jeune enfant demanda :

« Quelle est l’essence de l’Homme ? »

Question aussi impromptue que profonde,

Certain restèrent bouche bée

Alors que d’autres répondaient : « La raison voyons, l’intelligence ! »

D’autres scandaient « Le cœur voyons, la morale ! »

Un vieux sage qui passait par là,

S’arrêta un instant pour écouter les échanges

Ne dit-on pas que la science n’a pas de fin

Et qu’on peut apprendre la sagesse de tous ?

Même de la bouche d’un enfant ?

Au bout d’un moment les échanges tournaient en rond

A chaque esquisse de réponse,

La petite assemblée trouvait une objection

« Mais non voyons, certains animaux sont doués d’une certaine intelligence »

Ou encore, « mais non voyons, si c’est le cœur, que dire de toutes ces sans foi ni loi ? »

L’enfant se tourna alors vers le vieux sage : « Et toi vieillard, n’as-tu pas d’avis sur la question ?

Dis-nous, quelle est l’essence de l’Homme ?

Après un court silence, le vieillard répondit :

« Ma réponse est la suivante : ma réponse est l’Autre

Certes l’Essence de l’Homme c’est l’Autre

L’Essence de l’Homme c’est le regard de l’Autre

Aussi, jeune enfant,

L’Homme avisé, s’évertuera à choisir avec précaution son alter ego [son autre ou son ami]

Et voilà pourquoi :

Donnez à un enfant, même nourrisson

N’importe quel Autre,

Un homme, une femme,

Quelle que soit son origine, sa culture ou son rang social

Un Autre, c’est-à-dire n’importe qui,

Mais attention, pas n’importe quoi,

Et cet enfant aura le minimum requis pour vivre et sans doute vivra

Maintenant placez le dans la jungle,

Avec des loups, des ours ou que sais-je ?

Disons des animaux sauvages.

Lui qui ne sait même pas encore parler,

Mettez-le là, sans personne,

Ou plutôt sans aucun être humain aux alentours,

Et comme l’histoire en témoigne,

Cet enfant aura le minimum requis pour vivre et sans doute vivra

Certes il ne partagera pas notre humanité

Du moins telle qu’elle nous est connue,

Certes cet enfant ne parlera aucun langage articulé,

Et il marchera courbé, comme les animaux,

Privé d’expression humaine, même faciale,

Mais cet enfant sauvage,

Ce petit Homme, vivra

Et pourra même survivre seul s’il était livré à lui même

Mais prenez un enfant, un nourrisson

Privez-le de regards

De gestes tendres et d’amour

Privez-le de sourires et de paroles

Mais subvenez à ses besoins

Subvenez à tous ses besoins naturels.

Cependant, jamais il ne fêtera son premier anniversaire

Jamais ce petit enfant ne deviendra Homme

Ainsi, cher enfant l’essence de l’Homme n’est ni son cœur ni sa raison

Oui, l’essence de l’Homme ne réside ni dans son cœur ni dans son intelligence

Et ce qu’on appelle l’inhumanité

Ou ce que je préfère appeler le Mort-Homme

N’apparait que lorsque l’amour a déserté.

C’est-à-dire lorsque l’amour n’est plus à l’horizon,

N’est plus même un soupçon de pensée,

Ni un espoir dans le cœur de l’Homme.

Ainsi, mon enfant ne perd jamais de vue l’Autre,

Et par-dessus tout ne perds jamais de vue l’Amour

Sache que c’est par toi et par l’Autre,

Oui, par et au travers de vous,

Que l’Amour s’exprimera,

Qu’il se verra,

Que tu vivras sans t’éloigner de toi-même,

Et que tu deviendras

Nulle nécessité de biens matériels, ni d’argent,

Il n’est pas non plus question d’intelligence,

Et encore moins de morale,

Bien que ces derniers distinguent la valeur des Hommes,

Ils ne font pas de l’homme, ou de la femme, des Hommes

Oui l’essence de l’homme c’est l’Autre,

Car l’Homme se construit et devient grâce au miroir de l’Autre

Ou en s’opposant à lui

Et l’Homme « est une histoire, il est ce qu’il devient au contact des autres » (Lucien Malson)

Mystikal Dem Dikk

Mots-clés :