LOGO (2).jpg

Une véritable rencontre


Source de l'image : Google image


J'ai vu pas mal de fois un verset être partagé sur Facebook peu de temps avant Pâques et le jour même : Esaïe 53,5. "Il [Jésus-Christ] était blessé à cause de nos transgressions, brisé à cause de nos fautes. (a) LE CHÂTIMENT QUI NOUS DONNE LA PAIX EST TOMBÉ SUR LUI, et (b) C'EST PAR SES MEURTRISSURES QUE NOUS SOMMES GUÉRIS." J'étais très contente de lire ça, mais en même temps peinée que la plupart de ceux qui l'ont posté n'aient pas compris cette parole puissante. Ce n'est pas seulement une fois par an que ce verset est valable. Il y a vraiment un avant et un après la compréhension et l’application de ce passage, liés à un avant et un après une rencontre véritable avec le Dieu dont parle la Bible.


Ce passage est l'un des nombreux versets que j'ai « mangés » pendant un certain temps jusqu'à ce que la guérison (dans mon âme puis d’une maladie chronique) se manifeste dans ma vie. Merci Seigneur de ne pas avoir attendu le calendrier des hommes pour me guérir de ces maladies. Je partagerai peut-être le témoignage complet de cette guérison divine dans un prochain billet.


Idem pour le carême. En réfléchissant à ce que la Bible dit sur les 40 jours de jeûne de Jésus, je me suis rendu compte que ce sur quoi l'accent était réellement mis, c'est le « IL EST ÉCRIT » que Jésus a inlassablement répondu à chaque piège du diable dans le désert (Matthieu 4,1-11 / Luc 4,1-13). Ce serait tellement génial que le carême – censé être un temps de pénitence et de conversion – soit mis à profit par chacun en ouvrant une Bible, la lisant soi-même et en se laissant transformer une fois pour toutes par l'ensemble de son message ! C'est ce qui a changé ma vie : le message de la Bible. C’est ce que je souhaite à tous : que le premier livre imprimé dans toute l’histoire et le plus traduit au monde puisse être lu par le maximum de personnes – (a) qu’elles se considèrent chrétiennes, (b) qu’elles ne le soient pas mais se disent ouvertes, cultivées et intellectuelles, ou encore (c) qu’elles en écoutent et en aiment les critiques, ou le critiquent elles-mêmes sans pour autant en avoir lu ne serait-ce qu’une partie. La Bible existe aussi en braille. Et pour ceux qui n’ont pas la chance de savoir lire et écrire, elle existe en version audio dans plusieurs langues.


Il y a plusieurs années – moi qui croyais être sauvée parce que j’avais été baptisée bébé, fait ma première communion et ma confirmation, parce que je me confessais régulièrement et essayais de mener une vie pure, parce que j’étais même consacrée à Marie – j’ai été frappée à la fois d’horreur et d’ébahissement lorsque j’ai fait une véritable rencontre avec Dieu à travers Sa Parole. Celui dont l’église, les prêtres et ma famille m’avaient parlé n’avait pas grand-chose à voir avec le Dieu qui s’est révélé à moi dans Sa Parole. J’ai été frappée d’horreur quand j’ai vu que ce que j’avais vécu de Dieu et avec Dieu jusque-là était à des années-lumière dans certains cas et en contradiction dans d’autres cas avec Dieu tel qu’Il se laisse découvrir dans la Bible. Frappée d’ébahissement, totalement émerveillée par le Dieu que je découvrais au fil des pages de la Bible, je ne pouvais plus arrêter de lire, et j’ai vu cette Parole changer mon identité, mes pensées, mes choix et mes actions. Tout cela a commencé le jour où j’ai entendu une personne parler de Dieu non comme elle L’imaginait mais comme Lui-même se présente dans Sa Parole, et s’est poursuivi lorsque j’ai voulu relever le défi lancé par cette personne de dépoussiérer une Bible et de la lire moi-même en demandant l’aide de l’Esprit de Dieu pour comprendre.


Je profite de ce billet (comme un parchemin mis dans une bouteille lancée à la mer) pour remercier cette personne que je n’ai plus jamais revue et dont je ne connais même pas le nom. Que Dieu la bénisse abondamment de L’avoir laissé se servir d’un bref moment de sa vie juste pour me porter Son message avec fidélité, vérité, clarté, amour, puissance et humilité. J’espère en faire autant à mon tour avec ce billet et ceux qui suivront.


La religion est tout ce que l'homme fait pour essayer d'atteindre Dieu, alors que Dieu a déjà fait le nécessaire pour atteindre l'homme et lui demande simplement de le découvrir, de l'accepter et d’être transformé par Son œuvre. Je suis sortie complètement et définitivement de la religion pour laisser Dieu bâtir la relation qu’Il désire avec moi selon Ses propres termes, à Sa façon, en fonction de Ses priorités et tout le temps qu’Il me donnera de vivre.


Je vous invite à chercher, découvrir, dépoussiérer, lire et vivre selon la lettre d’amour de Dieu à chaque être humain. Elle a été écrite il y a des siècles mais est pertinente encore aujourd’hui. C’est un trésor qui lorsqu’il est ouvert ne s’épuise pas ; il se décline à la fois dans les aspects invisibles et visibles de votre vie. La Parole de Dieu (trans)porte la vie même, la vie éternelle.


Les billets suivants iront plus en profondeur sur le Dieu décrit dans la Bible, sur la relation qu’Il veut tisser avec chacun de nous, sur les transformations extraordinaires qu’une telle relation produit.


Que ce Dieu vous bénisse.


A dès que possible.


Jesusdove