LOGO (2).jpg

L’Effet Pygmalion

Dans ce billet, je vous propose une introduction au paradigme de l'effet Pygmalion.


Il faut savoir que dans la mythologie grecque, la légende de Pygmalion et Galatée est principalement racontée par Ovide dans ses Métamorphoses.


Pygmalion est un sculpteur de Chypre. Révolté contre le mariage à cause de la conduite répréhensible des Propétides (femmes de Chypre) dont il est chaque jour témoin, il se voue au célibat. Il tombe cependant amoureux d'une statue d'ivoire, ouvrage de son ciseau.


Obtenant d'Aphrodite qu'elle donne vie à la statue, il l'épouse en présence de la déesse et, selon certaines versions, a d'elle deux enfants : Paphos et Matharmé.


Ayant nié la divinité d'Aphrodite, les Propétides sont punies par la déesse qui allume dans leur cœur le feu de l'impudicité. Ayant fini par perdre toute honte, elles sont insensiblement changées en ivoire.


Ce mythe, relié à celui des Propétides, condamne en fait l’indépendance de mœurs des femmes, déjà à l’époque associée à la prostitution ou la sorcellerie, par contraste avec la fidélité de la statue, création de l’homme qui l’a modelée, seule digne d’amour et récompensée en prenant vie.


Voici la définition de "pygmalion" selon www.larousse.fr : "Personne amoureuse d'une autre et qui la conseille et la façonne pour la conduire au succès"


Bonne lecture et n'hésitez pas à commenter, à faire des ajouts théoriques et/ou à partager!


Pour télécharger ce contenu --> clic droit sur les images + enregistrer sous

Partie 1 : Introduction - Présentation de l'effet Pygmalion

Partie 2 : Résultats de l'expérience

Pour aller plus loin sur ce sujet voir :

- Rosenthal, R., & Jacobson, L. 1968. Pygmalion in the classroom : Teacher expectation and student intellectual development. New York: Holt, Rinehart & Winston

- Site : https://sciencetonnante.wordpress.com/2014/02/10/leffet-pygmalion/

- Site : http://www.psychologie-sociale.com/index.php?option=com_content&task=view&id=253&Itemid=84

- les antécédents scolaires (Madon., Jussim., Eccles 1997), le statut socio-économique (Vanmatre, Valentine, Cooper, 2000), les performances des frères et sœurs (Seaver, 1973), et surtout l’appartenance à une minorité ethnique (Jussin, Eccles, Madon, 1996).

Cette vulnérabilité des élèves aux attentes de leurs maîtres est accrue par un certain nombre de facteurs à partir desquels se construit la mauvaise réputation. Plusieurs études se sont intéressées à ces facteurs par exemple :

- les antécédents scolaires (Madon., Jussim., Eccles 1997),

- le statut socio-économique (Vanmatre, Valentine, Cooper, 2000),

- les performances des frères et sœurs (Seaver, 1973),

- L’appartenance à une minorité ethnique (Jussin, Eccles, Madon, 1996).