LOGO (2).jpg

[Conte soufi - Rumi] Prières



Quatre Indiens rentrèrent dans la mosquée pour se prosterner devant Dieu, le cœur en paix.


Mais, soudain, le muezzin rentra lui aussi dans la mosquée et l’un des Indiens laissa échapper ces mots :


" L‘appel à la prière a-t-il été récité ? Sinon nous sommes en avance !


- Tais-toi ! Lui dit l’autre, par tes paroles, tu as rendu tes prières non valables !


- Tais-toi, toi aussi, fit le troisième, car tu viens de faire la même chose ! "


Et le quatrième d’ajouter :


" Dieu merci! Je n’ai pas parlé moi, et mes prières restent valables ! "


C‘est une véritable bénédiction que de ne s’occuper que de sa propre honte.


Conte tiré de "Le Mesnevi" de Djalal Al-Din Rumi

Surnommé aussi Mawlanna, ce qui signifie maître ou seigneur, Rumi (12017 - 1273) est considéré comme l'un des plus grand poète mystique de la langue persane et l'un des plus hauts génie de la littérature spirituelle universelle. Il exerça une influence considérable sur la spiritualité musulmane.