LOGO (2).jpg

Comment entrer dans les œuvres que Dieu a préparées ?



Genèse 15,1-6 (version Semeur) Après ces événements, l’Éternel s’adressa à Abram dans une vision : Ne crains rien, Abram, lui dit l’Éternel, je suis ton protecteur, ta récompense sera grande. Abram répondit : Éternel Dieu, que me donnerais-tu ? Je n’ai pas d’enfant, et c’est Eliézer de Damas qui héritera tous mes biens. Tu ne m’as pas donné de descendance, poursuivit-il, et c’est un serviteur attaché à mon service qui sera mon héritier. Alors l’Éternel lui parla en ces termes : Non, cet homme-là ne sera pas ton héritier : c’est celui qui naîtra de toi qui héritera de toi. Puis Dieu le fit sortir de sa tente et lui dit : Contemple le ciel et compte les étoiles, si tu en es capable. Et Il ajouta : Tes descendants seront aussi nombreux qu’elles. Abram fit confiance à l’Éternel et, à cause de cela, l’Éternel le déclara juste.

Abram que Dieu appellera par la suite Abraham (père d’une multitude) vivait un drame pour son époque : sa femme Sara (septuagénaire) et lui (octogénaire) n’avaient pas eu d’enfant. Il n’avait donc personne qui puisse hériter des biens qu’il avait acquis, personne qui puisse perpétuer son nom sur la terre. Dieu décide d’établir une alliance avec Abraham et de lui accorder une descendance aussi nombreuse que les étoiles du ciel. Quelle belle promesse !

Mais comment se réalisera-t-elle ? Bien que la nature et le temps jouent contre Abraham, il a décidé de croire en Dieu. Dieu a-t-Il tenu Sa promesse ? Bien sûr ! En Genèse 21,1-4, Dieu donne à Abraham et Sarah un fils, Isaac, « au temps promis », « au moment fixé ». Gloire à Dieu !

Seulement, avant que cette promesse ne s’accomplisse Abraham a eu un autre fils, Ismaël, par ses propres moyens, différents des ressources divines. Galates 4,22-23 dit : « En effet, il est écrit qu’Abraham a eu deux fils, un de la femme esclave et un de la femme libre. Mais celui de l’esclave est né par la volonté humaine, et celui de la femme libre est le fruit de la promesse. » Combien nous sommes impatients ! Combien de fois nous cédons à la pression de ce monde au lieu de laisser Dieu agir et Se glorifier ! Combien de fois nous osons penser que nous pouvons « aider Dieu ».

Comprenons une bonne fois pour toutes que Dieu n’est pas menteur et qu’Il n’est pas limité. Il accomplit TOUJOURS ce qu’Il dit ; Il tient TOUJOURS Ses promesses. Il va même au-delà de ce que nous pouvons concevoir.


Quand Abraham a eu Isaac, il a dû se dire : « Enfin, je tiens le fils que Dieu a promis. Certainement qu’il aura beaucoup d’enfants, qui eux-mêmes feront des dizaines d’enfants, pour me donner une descendance nombreuse. » Mais il était loin d’imaginer que sa descendance compterait Jésus-Christ (voir Matthieu 1,1-17), Dieu Lui-même, le Sauveur. Il pouvait encore moins penser qu’à travers la foi en Jésus-Christ, tout homme, toute femme, quelle que soit la couleur de sa peau, sa langue, ferait un jour partie de sa descendance, la rendant aussi nombreuse que Dieu avait déclaré. « Nous, frères et sœurs, comme Isaac, nous sommes les enfants de la promesse. » (Galates 4,28) « Si vous appartenez à Christ, vous êtes la descendance d’Abraham, et vous êtes héritiers conformément à la promesse. » (Galates 3,29) Gloire à Dieu d’avoir fait de nous un peuple choisi et béni en Jésus-Christ !


Pendant l’année qui vient de commencer, recherchons le plan parfait de Dieu pour notre vie, et entrons-y. Assurons-nous lorsque nous prenons une décision qu’elle est conforme à la Parole de Dieu. Ne nous investissons pas dans un projet parce que nous pensons avoir les capacités de le réaliser par nos propres efforts, mais plutôt parce que nous avons compris que c’est ce que Dieu veut que nous fassions, et qu’Il nous donnera l’intelligence, la sagesse et le soutien pour le réaliser parfaitement. Entrons dans les œuvres que Dieu a d’avance préparées pour nous, et en fin de compte nous serons agréablement surpris, tout comme Dieu a largement dépassé les attentes d’Abraham.


Aujourd’hui j’aimerais que nous réfléchissions sur ce que Dieu veut réellement pour nous, sur la communion qu’Il souhaite que nous ayons avec Lui, sur le caractère qu’Il veut que nous développions, sur les projets personnels, professionnels, d’investissement qui Le glorifieront, sur les personnes qu’Il attend que nous fréquentions, sur la manière dont nous pouvons leur être utiles, sur la marque, l’héritage que nous laisserons aux générations suivantes. Nous ne pouvons pas tout connaître d’un seul coup ; mais si notre soif de Dieu et notre obéissance sont constantes, nous réaliserons pas à pas, jour après jour exactement ce pour quoi nous sommes faits.


« Ce que nous sommes, nous le devons à Dieu ; car par notre union avec le Christ, Dieu nous a créés pour une vie riche d’œuvres bonnes qu’Il a préparées d’avance afin que nous les accomplissions. » Éphésiens 2,10


Passez une bonne année de révélation, de progrès et de victoire.

En Christ – Jesusdove