LOGO (2).jpg

[Conte soufi - Rumi] Cercueil



Un enfant se lamentait devant le cercueil de son père :


« O mon père ! Désormais, ta place est sous la terre ! Mon père bien-aimé! Te voici dans une demeure si étroite, si démuni de tout ! Ni tapis, ni coussin, ni paillasse ! Pas de bougie la nuit et pas de pain le jour ! Pas de porte, pas de toit, pas de voisins secourables ! Pas même l’odeur d’un repas ! Rien qu’une demeure si étroite que quiconque y perdrait la couleur de son teint ! »


Dans l’assistance, il y avait un enfant, nommé Djuha. Il se retourna vers son père et lui dit :


« O père ! J’ai l’impression que cet enfant décrit notre maison ! »


Conte tiré de "Le Mesnevi" de Djalal Al-Din Rumi

Surnommé aussi Mawlanna, ce qui signifie notre maître ou notre seigneur, Rumi (12017 - 1273) est considéré comme l'un des plus grand poète mystique de la langue persane et l'un des plus hauts génie de la littérature spirituelle universelle. Il exerça une influence considérable sur la spiritualité musulmane.