LOGO (2).jpg

[Café littéraire] Contes initiatiques peuls, Amadou Hampâté Bâ



J’ai choisi d’ouvrir notre café littéraire avec la présentation de cet ouvrage d’Amâdou Hampâté Bâ qui m’a été recommandé par une amie et sœur d’enfance, il y a quelques temps de cela, alors que je lui racontais quelques déboires rencontrés l'année dernière, en 2016.


Il est vrai que je connaissais cet auteur de nom, au travers de citations ou de propos entendus par ci et par là mais je dois avouer que je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre lorsque j'ai acheté l'ouvrage. En effet, bien qu’étant née et ayant grandi en Côte d’Ivoire, j’ai reçu une éducation "à l’occidentale" et ne suis donc pas très familière des auteurs africains...


Sans vouloir trop m’étendre sur ma vie, je dirai que cet ouvrage m’a ouvert à un monde nouveau. Une mythologie riche ou plutôt, comme dirait Hampâté Bâ, une cosmogonie que je ne soupçonnais pas. Il est vrai que ma mère m’avait déjà encouragée à lire cet auteur, notamment en me procurant son ouvrage « Vie et enseignements de Tierno Bokar » mais hélas j’avais toujours mieux à faire et n’avais jamais le temps pour l'ouvrir ou plutôt trouvais toujours des prétextes pour ne pas l'ouvrir.. Pas d'inquiétudes, si le Ciel le veut bien, il fera l'objet d'une future publication ;)


En ce qui concerne les « Contes initiatiques peuls », il faut dire que l’ouvrage est très facile à lire et est riche d’enseignements. Faut-il rappeler que l’histoire de Njeddo Dewal, mère de calamité et de Bagoumawell l’enfant prodige, a inspiré le film Kirikou ?


Dans ce conte tout comme dans Kaïdara, sont explicités certaines sagesses et mythes antiques concernant le peuple peul mais également le peuple bambara. Les notes d’Amadou Hampâté Bâ tout comme ceux d’Hélène Heckmann, la légataire littéraire d’Amadou Hampâté Bâ, décryptent les secrets enfouis dans ces contes ainsi que les symbolismes tout en établissant des ponts avec les autres cultures et traditions religieuses. A ce sujet, je vous encourage vivement à lire les notes présentent en bas de page ainsi qu'à la fin de l'ouvrage.


Trêve de blablas ! Je vous recommande ce livre qui aborde la question de la quête de la connaissance et de la sagesse, du sens des épreuves et de l’importance de la (bonne) moralité à travers deux contes dont vous trouverez ci-dessous un bref résumé.


Bonne lecture ! Si vous avez déjà lu cet ouvrage n’hésitez pas à nous laisser des commentaires et/ou liens à ce sujet. Bien entendu si vous avez des livres à nous recommander, n’hésitez pas !



Un récit en deux cycles, le premier racontant mythiquement l'origine des Peuls, le second la quête de l'enfant prédestiné Bâgoumâwel. «Kaïdara» conte l'aventure de trois amis dont deux ne sauront pas entendre les leçons de la sagesse incarnée par un vieillard.


Njeddo Dewal, mère de calamité

Au commencement des temps, sous le règne de Guéno l’Éternel, le peuple peul vivait heureux, riche et préservé de tout mal, même de la mort, par Daikara, dieu de l'or et de la connaissance. Un paradis bientôt menacé et perdu par l’ingratitude des hommes et les œuvres de Njeddo Dewal, mère de la calamité. Seuls les purs et les initiés pourront échapper à sa toute-puissance maléfique au cours de combats fantastiques, de voyages périlleux et de ruses merveilleuses.


Amadou Hampâté Bâ est le conteur prodigieux qui arrache à l'oubli le trésor oral de la tradition légendaire. Avec lui, le folklore se transforme en cosmogonie et allégorie universelle.


Kaïdara

Le voyage initiatique de trois compagnons, à travers un pays souterrain parsemé de rencontres symboliques et mystérieuses, vers la demeure du "lointain et bien proche Kaïdara", dieu de l'or et de la connaissance. Sur le chemin du retour, un seul sortira victorieux de toutes les épreuves.

Contes initiatiques peuls d'Amadou Hampâté Bâ

Poche: 416 pages

Editions Pocket

Publication originale en 1985 suivi de Kaïdara, publication originale en 1969