LOGO (2).jpg

[Khalil GIBRAN] Le Prophète : Des enfants

Puis une femme qui tenait sur son sein un enfant dit : Parlez-nous des enfants. Et il dit :

Vos enfants ne sont guère vos enfants. Ils sont les fils et filles de l'appel de la nostalgie de la vie pour elle-même. Ils viennent à travers vous mais pas de vous. et bien qu'ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent guère.

Vous pouvez leur donner votre amour mais non vos idées, car ils ont leurs propres idées. Vous pouvez pouvez loger mais non leur âme, car leur âme habite la demeure du demain que vous ne pouvez visiter même dans vos rêves. Vous pouvez vous efforcer de devenir comme eux mais eux mais ne cherchez pas à les rendre comme vous. Car la vie ne va pas à rebours, ni ne se complet dans l'hier.

Vous êtes les arcs d'où, comme des flèches vivantes, vos enfants sont lancés. L'archer voit la cible sur le parcours de l'infini, et Il vous tend, de toute sa force,

afin que ses flèches partent légères et lointaines. Que votre inflexion dans la main de l'archer se destine à la joie ; car de même qu'Il aime la flèche qui s'envole, il aime aussi l'arc qui est stable.

Le Prophète, Khalil Gibran - Rachid Koraichi

Traduit de l'anglais par Antoine Ghattas Karan

Editions Thierry Magnier