LOGO (2).jpg

Rumi : Dieu octroie selon le besoin



Dans le sol, un petit animal vit sous terre et les ténèbres. Il n'a pas d'yeux ni d'oreilles, car dans le lieu où il habite, il n'en a pas besoin : pourquoi donc lui donnerait-on des yeux ? Pour Dieu il n'y a pas une pénurie d'yeux et d'oreilles et Il n'est pas avare, mais Il donne selon le besoin. S'Il donnait quelque faculté sans besoin, Il produirait une surcharge (pour celui qui reçoit).


La sagesse, la grâce et la générosité de Dieu enlèvent cette surcharge. Comment poserait-Il une surcharge sur quelqu'un ? Les outils du menuisier, la hache, la scie, le rabot, et autres, si tu les donnes à un tailleur, en lui disant : "Prends-les", il ne peut travailler avec ces outils qui deviennent pour lui encombrante surcharge.


S'Il donne ce dont tu as besoin, ce qu'Il donne demeure. Pareils aux vers sous terre vivant dans l'obscurité, les gens qui vivent dans les ténèbres de ce monde sont satisfaits et contents ; ils n'ont pas besoin de la promesse de l'autre monde et n'ont pas la nostalgie de la vision de Dieu. Pour ces personnes, l’œil intérieur et les oreilles de l'intelligence, à quoi serviraient-ils ? Pour les affaires de ce monde-ci, leurs yeux charnels suffisent.


Ils n'ont pas le désir de se tourner vers cet autre monde, pourquoi leur donnerait-on la vision intérieure qui ne leur servirait à rien ?


Rumi, Le Livre du Dedans, (« Fîhi-mâ-fîhi ») traduit du persan par Eva DE VITRAY-MEYEROVITCH



Surnommé aussi Mawlanna, ce qui signifie notre maître ou notre seigneur, Rumi (12017 - 1273) est considéré comme l'un des plus grand poète mystique de la langue persane et l'un des plus hauts génie de la littérature spirituelle universelle. Il exerça une influence considérable sur la spiritualité musulmane.


☪☪