LOGO (2).jpg

Paroles de sagesse d'Hazrat Inayat Khan

Fais de Dieu une réalité, et Dieu fera de toi la vérité.

Le cœur est la porte de Dieu. Il suffit de frapper pour qu'il ouvre.

Celui qui fait de la place en son cœur pour les autres trouvera pour lui-même une place en tout lieu.

Mieux vaut un pécheur au cœur tendre qu'un saint endurci par la piété.

Le cœur humain est le coquillage ou cristallise la perle de la sincérité.

La mort est l’impôt dont l’âme doit s'acquitter pour avoir reçu un nom et une forme.

Avant d'essayer de comprendre la justice de Dieu, il faut d'abord soi-même devenir juste.

Il n'est rien qui soit accidentel ; toutes les situations de la vie sont ordonnées à une finalité certaine.

Il est une paire de contraires en toutes choses ; en chaque chose subsiste l'esprit de son opposé.

Le mystique commence par s'émerveiller de la vie, car pour lui, elle est un miracle de tous les instants.

Servir Dieu signifie que chacun d'entre nous œuvre pour tous les autres.

Rien ne sert de prétendre que tu détiens la vérité, car si c'était vrai, tu garderais le silence.

La première leçon que doit apprendre le chercheur de vérité est de rester fidèle à soi-même.

L’âme est soit élevée, soit rabaissée, par les effets de ses propres pensées, paroles et actions.

L'amour s'épanouit sous forme de sentiments et retombe sous forme d'attachement.

A chaque âme sa propre voie dans la vie. Si tu veux suivre la voie d'un autre, il te faudra aussi lui emprunter ses yeux pour la connaitre.

La réponse est dans la question. La question n'a point d'existence indépendamment de sa réponse.

Celui qui vit au niveau de ses plus nobles sentiments vit dans le Ciel, mais quand il les exprime avec des mots, il retombe sur terre.

Le caractère d'un homme est le reflet de ses pensées et de ses actes.

Ce que Dieu accomplit, l'homme le gâte ; ce que l'homme réalise, Dieu le broie.

Toutes choses sont bonnes, mais toutes ne sont pas bonnes pour tous, ni justes en tout temps.

Celui qui adore Dieu et méprise l'homme pratique sa religion en vain.

Parler de la sagesse est bien plus commode que de vivre en sage.

L'idéal de Dieu est la fleur de la Création, et la prise de conscience de la vérité est son parfum.

Le vrai soi naît sur les cendres du faux moi.

La vérité, quand elle est dite avec chaleur, ne peut qu'apaiser le cœur de celui qui l'entend.

Un seul instant de vie sincère vaut plus que mille d'une vie de mensonge.

Il est très difficile, lorsque l'on évolue soi-même, de rester au diapason de ceux qui stagnent. C'est un peu comme se retrouver écartelé entre ciel et terre.

L'homme s'interroge au sujet de son passé et de son avenir... Comme la vie deviendrait pour lui merveilleuse si seulement il prenait conscience du moment présent !

Toutes choses existantes ont leur contraire, à l'exception de Dieu. C'est pour cette raison que ce dernier ne peut être connu.

Je n'aurais pas pu apprécier la beauté de la vertu si je n'avais connu le péché.

La vie dans ce monde m'intéresse extrêmement mais la solitude à l'écart du monde est ce à quoi aspire mon âme.

Je considère chaque obstacle sur mon chemin comme un encouragement à réussir.

Bienheureux celui qui entend l'appel lancé depuis le minaret de son cœur.

Bienheureux ceux qui se réjouissent en Dieu, car ils hériteront du Royaume de Cieux.

Je ne suis pas venu vous enseigner ce que vous ignorez ; je suis venu pour approfondir en vous la sagesse qui est déjà votre.

Qu'est-ce qui vaut à l'homme une bonne réputation ? La retenue.

Nulle créature au monde n'est aussi attirante et aussi repoussante que l'homme.

Le feu brûlant de l'enfer ne dévore pas le pécheur, il dévore seulement son péché.

Je me réjouis de l'exil qui m'a vu passer du jardin d’Éden à la terre ! Car si je n'avais pas chuté, je n'aurais pas eu l'occasion de sonder les mystères de la vie.

Ce n'est pas l'acte qui est péché, c'est l'intention qui le rend tel.

Mieux vaut refuser que d'accepter quoi que ce soit à contrecœur.

Quand l’âme a terminé son voyage vers Dieu, alors le voyage de Dieu commence.

Le feu du ressentiment ne peut être éteint que par la lumière du pardon.

Plus les sens intérieurs s'éveillent plus les attraits de ce monde paraissent insignifiants.

Être créé, sortir du néant et prendre existence est en soi une grâce divine.

La vie d'ici-bas est pleine d'enseignements... pour peu qu'on sache en tirer des leçons.

Chacun perçoit le monde extérieur à l'image de son propre cœur.

Chercher en dehors de soi est vain. On doit tout chercher en soi-même.

Sans amour, on ne peut rien comprendre.

Devenir savant, comme c'est facile. Devenir humain, comme c'est difficile !

D'un cœur pur émanent la lumière et l'amour, non les ténèbres et la haine.

Quand on parvient à pénétrer en soi, tout s'éclaire et se dévoile.

Le détachement, c'est vouloir Dieu uniquement pour Lui et non pour autre chose.

Le créateur est Celui qui dépasse les limites de la pensée humaine.

Soyez certains que Dieu existe et qu'au-delà de ce monde, un autre monde existe, qui est la demeure des âmes.

Rien dans la création n'est créé en mal, il y a une sagesse en toute chose.

Noor Inayat Khan : "La danse de l'âme" Aux éditions ACTES SUD

Source : http://le-guerrier-interieur.over-blog.com/2017/07/hazrat-inayat-khan-paroles-de-sagesse.html

N'hésitez pas à visiter le lien suivant pour visionner une courte vidéo présentant Noor Inayat Khan :

https://www.facebook.com/ajplusfrancais/videos/vb.394973304203658/501333390352964/?type=2&theater

☪☪