LOGO (2).jpg

[Café Littéraire] Méchantes blessures, roman d'Abd al Malik


Méchantes blessures est un roman qui, avec poésie, analyse le rêve de faire peuple d'une certaine jeunesse française éprise de culture et issue des banlieues et de l'immigration.


Et si notre vie n'était que le résultat d'une succession de traumatismes ? Et si tout ce qui est vrai pour un être l'était également pour une ville, un pays ou un continent ? Alors les différentes blessures qu'inflige l'existence aux individus s'apparenteraient aux crises que connaissent de tout temps les nations.

Kamil n'est pas seulement un rappeur esthète, musulman et noir aux racines congolaises, né à Strasbourg et assassiné à Washington, en plein jour, dans le parking d'une boîte de strip-tease, il est aussi l'incarnation d'une certaine idée du génie français. Méchantes blessures raconte la vie et la mort de ce Français du XXIe siècle.


Alors qu'il est réduit au silence, c'est le moment qu'il choisit pour tout dire : la France, les banlieues, les migrants, l'islamisme, les femmes, le climat, les noirs, la politique et les médias.


Kamil parle outre-tombe de son lien charnel et spirituel à la France et à l'Europe d'aujourd'hui, dont il perçoit la profondeur des fractures et la douleur de tous ceux qui y sombrent. Comme si, dans son nouvel état, il avait soudain une vision clair de l'universel et le souvenir de la promesse humaine initiale de bienveillance, de bonté et d'empathie.

Dans ce récit subtilement tissé, entre roman noir, conte philosophique et spirituel, Abd Al Malik imprègne durablement l'esprit et transmet par son écriture sa vision d'un avenir commun.


224 pages

Éditeur : PLON (22/08/2019)