top of page
LOGO (2).jpg

Eva de Vitray-Meyerovitch : De la souffrance et de l'austérité chez les saints musulmans




Les grands saints avaient certes une vie austère, mais ils ne recherchaient pas la souffrance. L'un d'entre eux adorait les dattes et s'en était privé toute sa vie. Un autre saint de ses amis lui dit un jour : "Tu aurais mieux fait de manger des dattes que de te dire toute ta vie : Ah mon Dieu! Il ne faut pas que je mange des dattes!"


Le grand péché dans l'Islam, ce n'est pas d'aimer les choses de la vie. Non, le péché des péchés, pour reprendre une belle formule de Mounier, c'est « l'avarice de l'âme ».


Eva de Vitray-Meyerovitch Islam, l'autre visage, page 161

Comments


bottom of page