top of page
LOGO (2).jpg

[Extrait] Le symbole de la roue en Islam, par Eva de Vitray-Meyerovitch



Vous nous avez parlé du symbole de la roue. N'est-ce pas le symbole même de la tolérance du véritable Islam ?

Si vous voulez, mais pour comprendre il faut partir de l'idée essentielle d'acceptation. Alors que les autres religions portent le nom de leur fondateur ou du pays où elles sont nées, l'Islam est la seule qui se désigne par une attitude. Car Islam veut dire acceptation et même acceptation dans la paix. C'est le Salam aleykoum, « Que la paix soit avec vous ». Autrement dit l'acceptation de la volonté de Dieu.

N'est-ce pas le point commun de toutes les religions ?

Si et c'est bien pourquoi, pour revenir au symbole de la roue, l'Islam, c'est-à-dire la soumission à Dieu, est le moyeu de la roue, le centre immuable. Cela est en effet commun à toutes les religions. Dante n'a t-il pas dit : « Sa volonté est notre paix ? » Si vous êtes au centre de la roue, dans la soumission à Dieu, vous êtes dans la vérité, que vous soyiez chrétien, musulman, bouddhiste ou ce que vous voudrez. C'est en ce sens que de nombreux maîtres affirment que tout Homme soumis est un bon musulman. A contrario, si vous restez sur la jante de la roue, vous êtes comme les mollahs fanatiques ou les intégristes catholiques. Il faut donc aller au centre de cette remise à Dieu et lorsqu'on y arrive, on y retrouve l'autre.

C'est l’œcuménisme total.

Voilà, au centre de la roue, il ne peut plus y avoir de fanatisme. On ne peut plus avoir l'insupportable prétention d'être le seul à posséder la vérité.


Source : Eva de Vitray-Meyerovitch Islam, l'autre visage, pages 45-46


Comments


bottom of page