LOGO (2).jpg

De la diversité des individus, des communautés et des cultures en islam, par Mystikal Dem Dikk



Ce qui varie dans les diverses formes de La Religion – car il ne peut y avoir qu’une Religion – ce sont les apports individuels des êtres humains interprétant la lettre dans le louable dessein de la mettre à portée des hommes de leur temps.


Quant au principe même de la Religion, c’est une étincelle pure, purificatrice et invariable dans le temps comme dans l’espace, étincelle que Dieu insuffle dans l’esprit de l’homme en même temps qu’Il le doue de la parole.


Il faudrait donc, contrairement à ce qui se passe, non pas s’étonner de rencontrer la richesse spirituelle chez le représentant d’une peuplade considérée comme arriérée, mais être troublé de ne pas la rencontrer en un individu civilisé qui a tant œuvré pour faire évoluer sa vie matérielle.


Extrait de l'ouvrage d'Amadou Hampâté Bâ, Vie et enseignements de Tierno Bokar, édition Points (28 août 2014), collection PTS SAGESSES

Le noble Coran et la Tradition nous renseignent au sujet de la position de l'islam sur la diversité des individus, des communautés et des cultures. Ainsi pouvons-nous lire dans le Coran :


Si Dieu l’avait voulu, Il aurait fait de vous une seule communauté. Mais Il égare qui Il veut et met sur la bonne voie qui Il veut ; et vous aurez certainement à rendre compte de toutes vos actions.

Coran 16, 93


Certes, ceux qui ont cru, ceux qui ont adopté le judaïsme, les chrétiens, les sabéens, quiconque parmi eux a cru en Dieu, au Jugement dernier et a pratiqué le bien trouvera sa récompense auprès de son Seigneur et ne ressentira ni crainte ni chagrin.

Coran 2, 62


À toi aussi Nous avons révélé le Coran, expression de la pure Vérité, qui est venu confirmer les Écritures antérieures et les préserver de toute altération. Juge donc entre eux d’après ce que Dieu t’a révélé. Ne suis pas leurs passions, loin de la Vérité qui t’est parvenue. À chacun de vous Nous avons tracé un itinéraire et établi une règle de conduite qui lui est propre. Et si Dieu l’avait voulu, Il aurait fait de vous une seule et même communauté ; mais Il a voulu vous éprouver pour voir l’usage que chaque communauté ferait de ce qu’Il lui a donné. Rivalisez donc d’efforts dans l’accomplissement de bonnes œuvres, car c’est vers Dieu que vous ferez tous retour, et Il vous éclairera alors sur l’origine de vos disputes.

Coran 5, 48


Ainsi et comme le témoigne notamment ces versets, l’islam reconnaît l’ensemble des prophètes qui ont précédé le prophète Muhammad et prône l'acceptation de la diversité des prophètes et des croyances comme étant une volonté divine. Notre devoir à toutes et à tous étant de rivaliser dans l'accomplissement des bonnes œuvres.


Le Coran nous enseigne également que la seule distinction qu'établit Dieu entre les Hommes concerne la piété :


Ô hommes ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous vous avons répartis en peuples et en tribus, pour que vous fassiez connaissance entre vous. En vérité, le plus méritant d’entre vous auprès de Dieu est le plus pieux. Dieu est Omniscient et bien Informé.

Coran 49, 13


Ces fondements de l’humanité sont par ailleurs rappelés et réaffirmés par le prophète lors de son discours d’adieu :


«..Toute l’humanité descend d’Adam et Eve. Un Arabe n’est pas supérieur à un non-Arabe et un non-Arabe n’est pas supérieur à un Arabe. Un blanc n’est pas supérieur à un noir et un noir n’est pas supérieur à un blanc – seulement par la piété et la bonne action. [...] »

(voir les Sahih Muslim et Sahih al-Bukhari et Sunan Abu Dawood)


Ainsi, si certains versets semblent en apparence contredire ces principes fondamentaux, rappelons qu'il est important pour comprendre certains versets coraniques de se référer aux contextes de révélation desdits versets tout en gardant en tête la conception de la prophétie en Islam. En effet, pour les Musulmans l'ensemble des prophètes et messagers depuis Adam jusqu'à Muhammad, en passant par Moïse, Jacob, Jonas etc., font partie de la religion primordiale qu'est l'islam, et cela, bien que cette dernière ait à travers le temps pris des formes variées. L'essence reste une. C'est ainsi que le Coran nous rappelle que tous les prophètes et messagers qui se sont succédés sur cette terre sont "muslimounes" - musulmans - soumis [à Dieu].


Abraham qui fit cette recommandation à ses enfants, suivi en cela par Jacob : « Ô mes enfants ! Dieu a choisi pour vous cette religion. Que votre soumission à Dieu soit totale et entière jusqu’à votre mort ! »

Coran 2, 132


Abraham n’était ni juif ni chrétien ; mais il était un monothéiste convaincu et entièrement soumis à Dieu (hanifan mouslima). Il n’a donc jamais appartenu au clan des païens.

Coran 3, 67


Constatant leur incrédulité, Jésus demanda : « Quels sont ceux qui veulent être mes auxiliaires dans la Voie de Dieu ? » Et les apôtres de lui répondre : « C’est nous qui sommes les auxiliaires de Dieu, car nous avons foi en Lui. Sois donc témoin que nous Lui sommes totalement soumis !

Coran 3, 52


Aussi, il est important de rappeler que l'un des principes constitutifs de la foi en islam, le quatrième des six piliers de la foi, est la croyance aux prophètes et messagers, tous sans exceptions, connus comme inconnus. En outre, dans un hadith nous pouvons lire :


« Les Prophètes sont comme des frères de même père et de mères différentes, (ce qui veut dire qu’ils ont une seule et même religion alors que leurs lois diffèrent). Et je suis le Prophète qui succède à Issa (Jésus) car il n’y a pas de Prophète entre lui et moi. »

Rapporté par Al-Boukhari.


Ces principes étant profondément ancrés, de nombreux sages les rappellent au travers de leurs propos mais également dans leur vie, au travers de leur expérience de vie, et nous invitent à accepter les différences entre individus, entre peuples et entre nations comme étant une volonté et une grâce divine.


A ce sujet, le grand mystique et poète du 13ème siècle, Jalâlu-eddîn Rûmî  nous dit:


«Quant à l’amour pour Dieu, il se trouve caché dans toute la création, chez tous les hommes, zoroastriens, juifs, chrétiens, en tous les êtres.»


Rappelons que le jour de ses funérailles, de son union avec son Bien Aimé, presque toutes les communautés de l'époque accompagnèrent sa dépouille.


On voit également transparaitre cette attitude chez l’émir Abdelkader dont l'exemple fut par ailleurs salué lors de sa captivité tout comme durant son exil, non pas que par des musulmans, mais également par des hommes politiques, des religieux musulmans comme non musulmans ainsi que par de simples individus du peuple. Tous et toutes témoignèrent de son humanisme à la fois spirituel et universel. C'est ainsi que malgré les épreuves et difficultés qu'il rencontrera, il ne cèdera jamais à la haine et écrira même dans sa fameuse Lettre aux Français :


« Si les musulmans et les chrétiens avaient pu me prêter leur attention, j’aurais fait cesser leurs querelles : ils seraient devenus extérieurement et intérieurement des frères ».


N'hésitez pas à cliquer ci-dessous pour visionner une vidéo sur cet éminent personnage du 19ème siècle aux multiples facettes et qui malheureusement reste trop peu connu de nos jours. Vous pouvez également cliquer sur mot clef "émir Abdelkader" en bas de page pour consulter l'ensemble de nos publications sur l'émir.


When Americans Honored an Icon of Jihad | John Kiser

(Pensez à activer les sous-titres)

Durée de la vidéo : 6 mn 32


Par ces temps de confusions il est important de nous rappeler ces valeurs d'humanisme qui résident au cœur de l'islam. D'ailleurs, d'un point de vue historique, l'essor des musulmans en Andalousie au cours du moyen-âge n'est-il pas un témoignage de ce respect de la diversité ? En outre et contrairement à ce que certains esprits polémistes prétendent, le développement de l'islam au quatre coin du monde tout au long des siècles peut-il être uniquement attribué à l'épée ? Et si tel était le cas, comment expliquer que beaucoup de peuples et continents ayant rencontré l'islam soient restés musulmans même après la chute de l'empire ottoman et le départ des musulmans ?


Wa Allahou a'lam - Et Dieu est Le plus Savant !