LOGO (2).jpg

[Vidéo] Rencontre en ligne - Ensemble avec Marie, Chrétiens et Musulmans, vendredi 26 juin 2020



Ce webinar s'est déroulé le vendredi 26 juin 2020 à partir de 20h30 sur Zoom.


Après la lecture des textes de l'Annonciation dans la Bible et dans le Coran, Mgr Michel Santier, Cheikh Khaled Bentounes et Karima Berger notamment s'expriment et nous livrent des messages à méditer.


La rencontre a été parsemée, de lectures de textes sacrés, de témoignages venant d’Europe et d’Afrique, de prières et de chants.


Bon visionnage !


Rencontre du 26 juin 2020 : https://www.youtube.com/watch?v=texlakqzC-s

Durée : 2h20 mn 54

Les récits de l’annonciation dans l’Évangile de Luc et dans le Coran


L'ange Gabriy'el annonce la naissance de Yéhoshoua ha Mashiah (Jésus-Christ)


26 Or au sixième mois, l'ange Gabriy'el fut envoyé par Elohîm dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, 27 vers une vierge fiancée à un homme nommé Yossef, qui était de la maison de David. Et le nom de la vierge était Myriam. 28 Et l'ange étant entré dans le lieu où elle était, lui dit : Je te salue, toi à qui une grâce a été faite, le Seigneur est avec toi. Tu es bénie parmi les femmes. 29 Et en le voyant, elle fut grandement agitée par sa parole et elle se demandait ce que pouvait signifier une telle salutation. 30 Et l'ange lui dit : Myriam, n'aie pas peur, car tu as trouvé grâce devant Elohîm. 31 Et voici, tu concevras dans ton ventre, et tu enfanteras un fils, et tu l'appelleras du Nom de Yéhoshoua. 32 Il sera grand, et sera appelé le Fils du Très-Haut, et le Seigneur Elohîm lui donnera le trône de David, son père. 33 Et il régnera sur la maison de Yaacov pour l’éternité et son royaume n'aura pas de fin.


Naissance miraculeuse de Yéhoshoua ha Mashiah (Jésus-Christ)


34 Alors Myriam dit à l'ange : Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais pas d'homme ? 35 Et l'ange lui répondit, et dit : Le Saint-Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi aussi le Saint qui naîtra de toi sera appelé le Fils d'Elohîm. 36 Et voici qu'Élishéba, ta parente, vient, elle aussi, de concevoir un fils dans sa vieillesse. Et celle que l'on appelle la stérile est dans son sixième mois. 37 Car aucune parole ne sera impossible à Elohîm. 38 Et Myriam dit : Voici l'esclave du Seigneur. Qu'il me soit fait selon ta parole ! Et l'ange la quitta.


Luc 1 : 26 - 38 (Traduction Bible de Yéhoshoua ha Mashiah (Jésus Christ), BYM)

[42] Et les anges de dire : « Ô Marie ! Dieu, en vérité, t’a choisie, t’a purifiée et t’a préférée à toutes les femmes de l’Univers.

[43] Ô Marie ! Sois dévouée à ton Seigneur ! Prosterne-toi pour L’adorer et incline-toi avec ceux qui s’inclinent ! »

[44] Ce sont là des récits qui relèvent du mystère et que Nous te révélons ici, car tu n’étais pas parmi eux lorsqu’ils tiraient au sort l’honneur de prendre Marie en charge, et encore moins lorsqu’ils se disputaient à son sujet.

[45] Un jour, Marie entendit les anges lui dire : « Ô Marie ! Dieu te fait l’heureuse annonce d’un Verbe émanant de Lui, qui aura pour nom le Messie, Jésus, fils de Marie. Il sera illustre dans ce monde et dans l’autre, et comptera parmi les élus de Dieu.

[46] Dès le berceau, il parlera aux hommes et, quand il sera adulte, il sera parmi les justes. »

[47] – « Seigneur, demanda Marie, comment pourrais-je avoir un enfant alors que nul homme ne m’a jamais touchée ? » – « Dieu crée ainsi ce qu’Il veut, lui fut-il répondu, et lorsqu’Il décrète qu’une chose doit être, il Lui suffit de dire : “Sois !”, et la chose est.


Coran 3, 42 - 47 ( Traduction du Coran par Mohamed Chiadmi)

Au sujet des rencontres Ensemble avec Marie, Chrétiens - Musulmans

Cette initiative vient à l'origine de deux libanais, Naji Khoury, un chrétien maronite et Cheikh Mohammad Nokkari, un musulman qui en 2007, ont milité pour que les confessions chrétiennes et musulmanes ensemble se retrouvent et célèbrent l'Annonciation, conscients de leur amour commun pour la Vierge Marie, mère de Jésus. La rencontre, a été retransmise à la télévision et fut suivie par plus de 1.5 million de personnes.


Depuis, le gouvernement libanais a fait de la journée du 25 mars un jour chômé : fête nationale islamo-chrétienne. Une première dans l’histoire.